Dans la situation sanitaire actuelle, les destinations permettant d’organiser un voyage ne sont pas très nombreuses.
C’est encore plus vrai lorsque l’on se penche sur les problèmes de transport aérien, les restrictions dans les vols très longs courrier et les pays tout simplement interdits aux visiteurs européens.
Pourtant, le besoin d’évasion est toujours présent chez tous les amateurs de découverte. Malheureusement, il faut se résigner encore quelques semaines ou mois avant de repartir très loin.
D’ici là, pourquoi ne pas céder à cette nouvelle tendance du tourisme : le citybreak pour partir quelques jours se régénérer et fuir les restrictions du confinement.

Un City Break, kesako ?

Tout est dans le nom ! Il s’agit de faire un break en choisissant comme destination une ville. C’est donc une forme de tourisme urbain, où la cité visitée représente la raison principale du déplacement, plus ou moins éloigné de son domicile.
Finalement rien de très nouveau quand on connaît l’attrait des vacances à New York, Rome, Paris ou Barcelone.Ces grandes capitales ont toujours attiré, grâce à l’incroyable richesse du patrimoine culturel. Mais là où le city break innovent réellement, c’est l’attirance pour quasiment toutes les villes de France ou d’Europe, susceptibles d’accueillir des visiteurs pour 2 ou 3 jours.
Les RTT et les vols low-cost ont démocratisé la multiplication des week-end loin de la maison. Les city break ont mis à la mode les villes comme destinations de week-end à répétition.

Les différentes formes de voyages urbains

Selon le site tripinthecity.fr, spécialiste des citybreak, il existe 3 grandes familles de voyages urbains.

  • Les week-end dans des villes très proches, en général en France
  • les courts séjours dans des grandes villes européennes
  • les villes destinations, plus lointaines pour des séjours de quelques jours

Les villes les plus tendances pour un city break ?

En France, les villes qui attirent le plus d’amateurs sont caractérisées par un heureux mélange entre patrimoine culturel fort, lieux de vie importants et une ambiance festive reconnue.
Bordeaux et Montpellier sont sans doute les plus fréquentées ces dernières semaines, profitant d’un climat plus agréable pour profiter des journées et des soirées. L’attrait du sud de la France se retrouve bien évidemment dans les recherches principales de séjours urbains.
Rennes, Nantes ou Lille sont surtout reconnues pour ses soirées animées et ses belles journées permettant de belles découvertes.
Enfin, des villes émergentes comme Nancy, Annecy ou Saint Malo surprennent avec de très belles surprises proches de la capitale parisienne.

Un peu plus loin en Europe, les villes plébiscitées actuellement sont les capitales de l’est comme Prague, Varsovie, Bucarest ou Belgrade. Ces belles villes au riche passé sont aussi des cités modernes et innovantes. Elles profitent très largement aussi d’un coût de la vie moindre et des nouveaux types d’hébergements très bon marchés pour attirer une clientèle jeune et festive.
Les grandes destinations classiques comme Berlin, Barcelone, Rome, ou Istanbul déplacent toujours beaucoup de monde sur des courts séjours ou des longs week-ends. Il s’agit en général des visiteurs dans des classes d’âge un peu plus élevées, fréquentant des établissements plus huppés pour des séjours plus épicuriens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici